​LG launches Signature phone at higher price than iPhone X

lg-signature-edition.jpg

LG Electronics has launched a limited edition “super” premium phone in South Korea.

The company will sell only 300 units of the LG Signature Edition, which will be priced around 2 million won ($1,800), higher than iPhone X’s 1.63 million won in the country.

LG has used the Signature brand for its high-end home appliances and TVs, but this is the first time it is being used for a phone.

The company’s reshuffle last week shows that its mobile business will likely be subsidiary to its TV and home appliance businesses. CEO Jo Seong-jin originally started the Signature brand in home appliances, with great success that led to record profits.

LG said the Signature phone, which comes in black and white, was made from materials used in boutique watches.

The design is focused on being “simple” and “dignified”. The backside uses zirconium ceramic that is said to reduce scratches. Consumers can choose to engrave their names in the back cover.

Its specification is near identical to the V30 and the phone has 6GB Ram and 256GB internal memory. It comes with Android 8.0, has Qi wireless charging, and LG Pay. It sports a 6-inch OLED display, has a 3,300 mAh battery, and a dual camera.

LG’s mobile business has posted 10 straight quarters of losses.

Related Coverage

LG V30 review: Stunning hardware optimized for media creators and audio lovers

The V30 is easily the best phone ever made by LG with the large minimal bezel display, high quality dual rear cameras, Quad DAC audio support, microSD card, drop/water/dust resistant construction, and attractive design.

LG mobile reshuffle points towards IoT focus

LG Electronics’ naming of a new mobile boss shows that the company will focus on offering more Internet of Things (IoT) services to leverage its home appliance dominance.

Huawei and LG U+ use VR drone to deliver 5G

During a series of trials in Seoul, Huawei and LG U+ paired a VR drone with 5G customer premises equipment to deliver 1.5Gbps connectivity from 100m in altitude, while also testing IPTV 4K with a 5G tour bus.

LG to preview Android Oreo via V30 in Korea

LG V30 users in South Korea will be able to get a sneak peek of the upcoming Android Oreo by applying via the Quick Help app.

LG’s giant 42.5″ monitor is a productivity monster, squeezes four screens on one display (TechRepublic)

LG unveiled its latest 4K monitor that offers up to four displays in one. While LG is targeting gamers, the monitor could also be useful for professionals.

How to add a fancy email signature on iPhone and Mac

You already know that you can add a signature to your outgoing emails in the Mail app on iOS and macOS, but did you know that you can make that signature fancy? And I mean, really fancy. You don’t just have to put your email address or phone number in there in regular text. You can add any kind of text you like, complete with colors, and cool fonts, and you can even add an image.

Adding a basic signature

First off, lets see where you add your signature. In iOS, head to the Settings app, and scroll down the left column until you hit Mail. Tap that, and scroll to the last entry in the list: Signature. Tap that, and type in whatever you like.

And that’s it. Whatever you type in here will be used as your email signature on all outgoing emails. But anything you type in here will also be pretty basic. You can use bold, italic, and underlined text by tapping on a word to activate the black bubble popover and choosing one of the text options in there, but that’s it. To make a fancy signature, then, you need to create it elsewhere, and paste it into this box.

One thing to note right away. Any signatures you create are for that device only. They don’t sync via iCloud, so you will have to copy the signature between devices if you want it to be consistent. Thanks to iCloud’s Universal Clipboard, it’s easy to copy something on one device, and then paste it on another. For instructions, check out our in-depth tutorial on iCloud’s Universal Clipboard.

Getting fancy with Pages

For gussying up your text, a great tool is Apple’s own Pages, which you probably already have on one of your devices. If not, it’s free to download and use. To make a signature, let’s create a new, blank document. To do this, open Pages, then tap the plus sign in the top corner. Pick Blank from the templates, and you’re ready to go.

First, type in your information. Keep it short, because nobody cares about that Werner Herzog quote you like so much. You mightn’t bother with your email address either, because if you’re corresponding with someone via email, they probably already know it.

Here’s mine:

Pages is a great way to create an email signature.
Pages is a great way to create an email signature.
Photo: Cult of Mac

Dull, right? Let’s fancy it up a little. To access Pages’ text styling tool, tap the little paintbrush icon. This works the same on Mac, iPad, and iPhone versions of Pages, although the layout varies depending on screen size.

A few tweaks and my signature is looking pretty fancy.
A few tweaks and my signature is looking pretty fancy.
Photo: Cult of Mac

Here you see how I have changed the typeface, size, and color of my initials. I picked Helvetica Thin, upped the size to 30pt, and changed the color to a nice near-fuchsia. I also switched the rest of the text to Helvetica Thin, and fiddled with sizes.

Add and style links

You may also notice that I removed the underline from the Cultofmac.com link. In Pages, any text can be turned into a link by tapping (or clicking) on it, and choosing Link from the contextual menu. From there, a popover panel appears letting you customize the URL and the display name. You can also make the link into an email, or a bookmark link. Many email apps will automatically recognize links anyway, so you may not want bother with this.

Adding links is easy.
Adding links is easy.
Photo: Cult of Mac

To remove the underline from a link, just tap the already-highlighted Underscore button in the text panel (the paintbrush panel that we already used to change fonts). This works great until you paste it into Mail, whereupon the underline is added back.

‘Export’ your text as a signature

Now, all you need to do to is select your new signature, copy it, then switch to the Signature section in the Mail settings we discussed above. Just paste the signature in, and you’re good to go. To add the same signature on other devices, copy the text, pick up the other device and paste it. It’s easy.

Pictures in email signatures

You may be tempted to add an image to your signature. If you want to, paste it into the signature field, just like we did with text. But remember, not all email apps will display it properly. Some may show an attachment icon instead of putting your cool logo inline with the rest of your signature. Some may fail to show it altogether. You can never know. It may be better, then, to use smart typography to do the job for you.

And there you have it. A smart, typographical signature that should survive most mail clients, but that will respect the settings of the recipient, falling back gracefully on plain text if that’s how they choose to read email. Everyone is happy.

Le Matin – Signature d’un programme de coopération entre la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement et l’Isesco, au titre de la période 2018-2019

Un programme de coopération 2018-2019 pour l’appui des programmes pédagogiques en matière de développement durable a été signé, mercredi à Rabat, entre la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement et l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (Isesco). Signé lors de la cérémonie d’ouverture de la septième Conférence islamique des ministres de l’Environnement, présidée par S.A.R. la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, ce programme a pour ambition de donner une nouvelle impulsion à la coopération entre les deux organismes. En vertu de ce programme, paraphé par le directeur général de l’Isesco, Abdulaziz Othman Altwaijri, et le président délégué de la Fondation 
Mohammed VI pour la protection de l’environnement, Lahoucine Tijani, l’Isesco accompagnera la Fondation dans l’ensemble des pays où elle intervient, pour le partage de son expertise en gestion du littoral, en qualité de l’air, en éducation au développement durable, avec notamment ses programmes éco-écoles et jeunes reporters pour l’environnement, le développement d’outils pédagogiques pour la formation des formateurs et des jeunes journalistes pour l’environnement, et pour la mise à disposition de son réseau d’experts environnementaux et de son réseau associatif.
Ce partenariat a permis l’organisation de trois séminaires de formation et de sensibilisation. Le premier s’est tenu à Casablanca en mai, pour la formation des jeunes journalistes en e-learning, le second à Amman (Jordanie), en juillet, autour du tourisme responsable, et le dernier à Dakar, en septembre, pour les outils pédagogiques au service de l’éducation au développement durable.

En dix ans de collaboration fructueuse, matérialisée par deux conventions signées en 2007 et 2013, la Fondation et l’Isesco œuvrent à la sensibilisation des éducateurs dans le domaine de la protection de l’environnement, à la gestion intégrée des ressources en eau en faveur des organisations non gouvernementales (ONG) et des institutions, au renforcement du rôle de la société civile dans le développement d’un tourisme responsable et à la formation des journalistes africains en matière de changements climatiques. 

[Société] Signature du Protocole de convention cadre Inter reg OI avec la République des Seychelles

Une nouvelle voie de coopération s’ouvre pour faire progresser nos îles

La Réunion est la seule terre Française et européenne située dans le bassin sud, dans l’océan Indien. L’enjeu d’une insertion réussie dans son environnement est fortement soutenu et encouragé par l’Europe. L’objectif est de favoriser le développement de La Réunion et un co-développement mutuellement avantageux avec les pays de la zone de l’océan Indien. Le programme INTERREG V oi est le cadre privilégié de l’intervention de la collectivité régionale en matière d’ouverture internationale.

 

En préambule le Président Didier Robert a rappelé « Coopérer pour réussir est essentiel. Quand une région de l’océan Indien se développe, c’est tout l’Océan Indien, toutes les populations qui se portent mieux, lorsqu’une région de l’océan Indien souffre, c’est tout l’océan Indien et toutes nos populations qui sont impactées… Avec l’appui de l’Europe, de nouveaux projets concrets peuvent être engagés. Le programme INTERREG V Océan Indien géré par la Région vise à renforcer les actions de développement. Il nous appartient de l’utiliser au bénéfice de nos territoires. La coopération est une clé de la réussite de La Réunion, la clé d’une véritable dynamique pour la zone du grand Océan Indien »

Pour l’ambassadeur, secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères des Seychelles son excellence Claude Morel, une nouvelle voie de la coopération est ouverte avec La Réunion, à la fois française et européenne. Le Secrétaire a tenu à saluer, d’une part le rôle important du Président de la Région, Didier Robert dans le renforcement des liens entre les îles et, d’autre part, l’approche et la méthode de ce programme européen qui laisse aux Seychelles la possibilité de proposer ses projets, ses priorités. « Ce Protocole de Convention Cadre INTERREG V OI est une nouvelle voie ouverte pour renforcer nos liens forts et engager des projets communs » a-t-il précisé.

 

Après La République de Maurice, l’Union des Comores et la République de Madagascar, la République des Seychelles confirme ainsi son intérêt au programme INTERREG V oi 2014-2020 et signe ce document de mise en œuvre. La prochaine étape de ce partenariat, courant 2018, sera la signature de la convention-cadre, soit la déclinaison opérationnelle identifiant les projets concrets.

POUR MEMOIRE

– La politique de coopération régionale et d’action internationale, a été approuvée le 22 avril 2016, avec le lancement officiel du programme de coopération territoriale européenne INTERREG V océan Indien 2014-2020. Le programme est doté de 63,2 millions d’€ FEDER, alloués par l’Union Européenne.

 

– La Région est compétence pour signer les accords de coopération En vertu des dispositions prévues aux articles 123 et 124 du règlement UE n° 1303/2015 du parlement européen et du Conseil du 17 décembre 2013 portant dispositions générales applicables au FEDER, au FSE, au FEAMP, LE PREMIER MINISTRE DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE A, LE 8 MARS 2016, CONFIRMÉ LA RÉGION RÉUNION EN TANT QU’AUTORITÉ DE GESTION DU PROGRAMME OPÉRATIONNEL INTERREG V OCÉAN INDIEN 2014-2020 (CCI 2014TC16RFTN009). La Région Réunion entend assumer pleinement sa compétence en matière de coopération régionale dans la zone de coopération du programme INTERREG V Océan Indien océan Indien définie réglementairement et avec les « pays tiers » arrêtés au sein de ce périmètre.

Signature Washington d’une convention visant faciliter l’accès des femmes aux services financiers

La Société financière internationale (SFI), membre du Groupe de la Banque mondiale, et le Secrétariat d’Etat l’économie suisse (SECO) ont signé tout dernièrement une convention visant notamment renforcer l’accès des femmes dans la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA) aux services financiers, combler l’écart économique homme-femme, et stimuler la croissance.
Un communiqué de l’IFC indique qu’en vertu de cet accord, le gouvernement suisse fournira un total de 5 millions de dollars en vue de soutenir l’initiative “Women Banking Champions”, lancée par la SFI en Egypte, au Maroc et en Tunisie.

Selon l’IFC, les femmes détiennent plus de 300.000 PME dans la région MENA, soit un tiers de ces sociétés que compte la région, notant toutefois que les femmes d’affaires font face plusieurs contraintes en matière d’accès aux financements.
Ces entreprises féminines ont besoin de 270.000 dollars de crédit supplémentaire pour prospérer, estime la même source.

L’accord assistera les sociétés de prêt adapter leurs produits et services au profit des femmes qui veulent recourir l’emprunt. Le programme comprend également des sessions de formation en matière de gestion des projets et de culture financière, et soutient les activités relatives au leadership intellectuel et la gestion de la connaissance.

“La participation de la femme dans le milieu des affaires travers la région MENA demeure en déça des attentes”, a estimé Raymund Furrer, chef du centre de prestations Coopération et développement économiques du SECO, cité dans le communiqué, relevant que les économies de la région ont beaucoup gagner si elles parviennent combler cet écart entre les sexes.
“Nous espérons changer la donne et combler ce gap en coopérant avec la SFI. Nous accomplissons ainsi une partie de notre mission qui prône l’inclusion financière en garantissant tous l’accès aux diverses opportunités économiques offertes”, a-t-il dit.

Pour Nena Stoiljkovic, vice-présidente de la SFI pour le financement inclusif et les partenariats, ce partenariat SFI-SECO est stratégique dans la mesure où “il permettra de libérer le potentiel des femmes d’affaires et créer une synergie en matière d’innovation et d’emploi dans la région

libe.ma